Facebook Twitter Flickr RSS

s'investir dans l'établissement scolaire de nos enfants : fonctionnement d'un conseil local FCPE

 

Pourquoi s’investir dans l’école de ses enfants ?

 

La première motivation des parents est souvent de mieux savoir ce qui se passe dans l’école de leur enfant et de mieux suivre les différentes étapes de sa scolarité. Grâce à la bataille menée de longue date par les fédérations de parents d’élèves, ces derniers sont devenus membres à part entière de la communauté éducative. Ils peuvent et doivent faire entendre leur voix et donner leur avis sur le fonctionnement de l’Ecole au sein des instances de l’Education nationale, à tous les niveaux du système éducatif. Parce que personne d’autre qu’eux ne peut faire entendre leur point de vue spécifique. Personne d’autre qu’eux ne peut mieux défendre leurs intérêts et surtout ceux des enfants.

- Montrez que la FCPE partage leurs préoccupations très concrètement
- Insistez sur les actions entreprises pour améliorer les conditions d’études et de vie des enfants (ouvertures de classe, rythmes scolaires, poids des cartables, restauration scolaire, toilettes...)
- Diffusez le compte-rendu des conseils d’école ou d’administration en collège ou lycée, afin que les parents aient une idée précise de ce que défendent les représentants FCPE.

Voter c’est déjà s’investir dans l’Ecole,
devenir représentant des parents d’élèves, c’est être citoyen dans l’Ecole.

 

Pourquoi adhérer à une fédération de parents d’élèves ?

 

Si, aujourd’hui, des parents d’élèves peuvent participer aux conseils d’école et aux conseils d’administration des établissements scolaires, c’est parce que d’autres parents avant eux, convaincus de la nécessité de s’investir dans la scolarité de leur enfant, se sont regroupés au sein d’une force structurée et ont ainsi pu par leur action collective agir auprès de l’institution et être reconnus.

Dans le contexte politique actuel, la fédération est une force.
Adhérer et militer dans une fédération nationale, c’est se donner les moyens d’agir collectivement pour l’ensemble des élèves au sein d’une structure reconnue.
C’est avoir les moyens de se former et de s’informer sur le système éducatif pour le faire évoluer et répondre aux demandes de la société.
C’est avoir les moyens d’être plus réactifs face aux propositions de réforme de l’Éducation Nationale et d’être consultés par les pouvoirs publics (collectivités territoriales, inspections académiques et rectorat, Parlement, ministères).
C’est avoir les moyens de mutualiser les expériences et d’être plus efficaces pour aider les parents.

En adhérant à une fédération, on est mieux informé de ce qui se passe dans l’école de son enfant et dans le système éducatif en général, on connaît ses droits de parent d’élève.
En cas de besoin, on est soutenu, accompagné dans ses démarches vis-à-vis de l’établissement de son enfant, de la mairie, de l’inspection académique, du rectorat.
On reçoit régulièrement des informations, de la documentation.
On peut bénéficier, si on le souhaite, de stages de formation organisés par la FCPE départementale.
On participe à la vie d’un groupe de parents, lieu de convivialité qui permet d’échanger.

 

Pourquoi adhérer à la FCPE ?

 

Parce que c’est une force de propositions et de progrès pour l’Ecole.

Parce c’est la première fédération de parents d’élèves par son nombre d’adhérents et par ses résultats aux élections des représentants de parents d’élèves, dans le premier comme dans le second degré.

Parce que la FCPE est présente dans toutes les instances de l’Education nationale : dans les établissements scolaires, au niveau du département, de la région et au niveau national.

Et parce que l’on partage ses valeurs et ses principes : l’enfant est au centre de ses préoccupations. Sa liberté, ses besoins, ses droits, son autonomie doivent être respectés partout et dans tous les temps de sa vie.

La FCPE milite pour la gratuité totale de la scolarisation, pour la réussite de tous les jeunes, pour une école laïque, sans discrimination et pour que soient respectés les droits des parents d’élèves.
Elle demande des conditions d’études favorables (poids des cartables, transports scolaires, restauration, santé, hygiène des toilettes).
N’hésitez pas à insister sur ces points plus concrets, en particulier lorsque vous vous adressez à des parents très concentrés sur l’école de leur enfant et qui disent ne pas vouloir « faire de politique ».

 

La FCPE considère que dans l’éducation, les responsabilités sont partagées entre parents et enseignants : c’est la coéducation. Si nous voulons qu’une réelle coéducation existe entre parents et enseignants, c’est parce que c’est en oeuvrant collectivement et en resserrant les liens entre les familles et l’Ecole que nous pourrons répondre au mieux aux attentes et aux besoins des enfants et des jeunes.
Soulignez que ces valeurs et principes sont développés dans le projet éducatif dont la FCPE s’est dotée et sur lequel elle s’appuie quotidiennement. Ce projet a été adopté par des parents engagés dans une démarche constructive pour l’Ecole.

 

Pourquoi adhérer à la FCPE si l’on a été élu sur une liste « indépendante » ?

 

Dans certaines écoles, la FCPE n’a pas présenté de liste. Des parents ont été élus et souhaitent se mobiliser pour l’Ecole. Ne les laissons pas isolés ! Rien n’empêche, en effet, un parent « indépendant » élu dans un conseil d’école ou d’administration avant d’adhérer à la FCPE, de le faire en cours d’année. Il ne perd pas son siège pour autant.

 

Rien n’empêche non plus les membres d’une association « indépendante » de rejoindre la FCPE en cours d’année.

Vous pouvez les y amener en les contactant, en organisant des réunions d’information sur des sujets qui peuvent les préoccuper, en utilisant les moyens matériels à votre disposition dans les écoles et établissements.

Vous pouvez pour cela vous appuyer sur nos partenaires, en particulier dans le premier degré : DDEN, associations complémentaires de l’école (amicales laïques...). Les uns ou les autres sont forcément présents dans les écoles où la FCPE n’est pas présente, et peuvent nous aider à contacter les parents élus isolés.

Dans le premier degré, lancez des pétitions en direction des mairies sur nos revendications en matière de gratuité, de restauration scolaire, de toilettes, de rythmes scolaires...

Dans de nombreux cas, les parents élus « indépendants » peuvent effectivement se joindre à nous dans des campagnes sur des revendications concrètes vis-à-vis des municipalités ou de l’inspection académique, sans perdre de vue notre volonté de les faire adhérer. C’est aussi par l’action commune qu’ils rejoindront la FCPE.

Montrez-leur que la FCPE peut les aider efficacement à régler les problèmes qu’ils rencontrent dans leurs écoles, collèges et lycées.

 

Aux parents qui refusent d’être encartés sous prétexte que la FCPE fait de la politique, répondons :

La FCPE est indépendante, elle n’est soumise aux dictats d’aucun parti politique ni d’aucun syndicat. Ses adhérents ne doivent répondre qu’à une seule exigence : celle de partager les valeurs qu’elle défend, laïcité, gratuité et égalité pour tous les enfants.

Mais, si militer pour que l’Ecole réponde aux besoins de nos enfants, c’est faire de la politique, alors oui, nous faisons de la politique ! Au sens noble du terme, c'est-à-dire que nous nous impliquons dans la vie de la Cité.

 

Qu’a obtenu la FCPE ces dernières années ?

A titre d’exemples, au niveau local ou national, la FCPE s’est battue, seule ou avec ses partenaires, et a obtenu satisfaction notamment sur :

• La gratuité de tous les examens (depuis 2000).
• La gratuité des manuels scolaires dans la Région des Pays-de-la-Loire (en 2004), le combat pour celle des collèges ayant été gagné 30 ans auparavant
• L’interdiction (fréquemment remise en cause mais toujours maintenue) des distributeurs automatiques (boissons et aliments) dans les établissements scolaires (loi de juillet 2004).
• La publication d’un décret sur les droits des parents d’élèves dans l’Ecole (été 2006).
• La prise en compte comme questions de santé publique du problème du poids des cartables et des toilettes à l’Ecole (année scolaire 2007-2008).
• Le retrait des mentions qu’elle estimait litigieuses dans le fichier base-élèves (arrêté du 20 octobre 2008)
• La mise en place de nouveaux rythmes plus favorables aux enfants du primaire.

 

Vous avez certainement vous aussi des exemples de revendications satisfaites grâce à l’intervention de la FCPE dans vos écoles et établissements (ouvertures de classe, remplacements d’enseignants absents, sécurité aux abords des écoles, achats d’équipements, scolarisation d’enfants de parents sans papiers, retrait d’antennes relais...).

 

Questions financières

N’hésitez pas à rappeler que l’adhésion est déductible des impôts à 66% lorsque vous sentez un parent hésiter sur le montant de l’adhésion et expliquez lui la répartition du montant de l’adhésion et son utilisation (secrétariat, formations, photocopies, tracts, timbres...).

 

Adhérer à notre fédération, c’est lui donner les moyens d’agir (personnels à l’écoute des adhérents, documents d’information, notes de synthèse et analyses...), tant au niveau national qu’aux niveaux local et départemental.

 

Accompagner l’adhésion d’un abonnement à « La Revue des parents », c’est contribuer à la diffusion les valeurs que nous partageons au sein de la FCPE.

 

Aide aux conseils locaux par la FCPE 44:

Les conseils locaux qui organisent des soirées-débat ou autres manifestations peuvent obtenir une subvention de la FCPE 44.
Pour cela, il faut lui faire une demande préalable accompagnée du budget de la manifestation et du bilan financier de l'année précédente.

 

Adhésions famille en difficulté financière:

La FCPE 44 peut prendre en charge l'adhésion de personnes en difficulté, selon les modalités suivantes :
- c'est le conseil local qui prend cette décision
- l'adhérent règle la seule part du conseil local sur la base d’une adhésion à 15 € (soit 3.50)
Le conseil local nous adresse le bulletin d'adhésion avec la mention «cotisation de solidarité »
La FCPE 44 règle la part nationale (6 €) et l'abonnement à « La revue des parents » (3,35 €)

 

Vos moyens d’actions dans les écoles et les établissements où la FCPE n’est pas représentée

 

La FCPE, en tant qu’association représentée au Conseil supérieur de l’éducation (CSE), dans les conseils académiques et les conseils départementaux de l’Education nationale (CAEN ou CDEN), est représentative sur l’ensemble du territoire français. Elle peut donc en conséquence exercer un certain nombre de droits dans les écoles et les établissements scolaires, même si elle n’a pas d’élus dans les instances de l’école ou de l’établissement concerné.

Si dans votre secteur une école ou un établissement n’a pas de représentant FCPE, rappelez-vous que :

Dans chaque école et établissement scolaire, un lieu accessible aux parents permet l’affichage de la liste des associations de parents d’élèves, avec mention des noms et coordonnées des responsables. (Art. D. 111-7)

La FCPE doit bénéficier d’une boîte aux lettres et d’un panneau d’affichage situés dans un lieu accessible aux parents, même si elle n’a pas d’élus dans l’école ou l’établissement. (Art. D. 111-8)

Dans ces écoles, n’hésitez pas à afficher les coordonnées de la FCPE départementale et de ses représentants. Contactez les parents, aidez-les à monter un conseil local.

 

• Distribution de documents

Les documents remis par les associations aux directeurs d’école et chefs d’établissement sont distribués aux élèves pour être donnés à leurs parents au fur et à mesure de leur remise.

Ces documents ne font pas l’objet d’un contrôle a priori et doivent être clairement identifiés comme émanant des associations de parents d’élèves. Leur contenu, qui doit cependant respecter le principe de laïcité et les dispositions relatives à la vie privée et prohibant les injures et diffamations et exclure toute propagande en faveur d’un parti politique ou d’une entreprise commerciale, relève de la seule responsabilité des associations.

Les modalités de diffusion de ces documents sont définies en concertation entre le directeur d’école ou le chef d’établissement et les associations de parents d’élèves. Sauf disposition contraire arrêtée par le conseil d’école ou le conseil d’administration, les documents sont remis par l’association en nombre suffisant pour leur distribution.

 

• Mise à disposition d’un local de l’école de façon temporaire ou permanente

Un local de l’école ou de l’établissement scolaire peut être mis à la disposition des représentants des parents d’élèves, de manière temporaire ou permanente, notamment pour l’organisation de réunions, pendant ou en dehors du temps scolaire.

Vous pouvez user de ce droit pour vous faire connaître, même en l’absence d’élus dans l’école ou l’établissement.